Skip to content

croyances-G

Les superstitions et croyances commençant par la lettre G

Les superstitions et croyances commençant par la lettre G

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ


  • Superstition et Galette des rois :
    Pour savoir comment se portent des parents éloignés, on conserve dans une armoire les parts de galette des rois qui leur sont destinées.
    L’état dans lequel se trouvent ces parts de galette quelques heures plus tard, indique clairement l’état dans lequel se trouvent ces parents.
  • Superstition et Gants :
    Les gants peuvent constituer d’excellent talismans d’amour.
    – Ramasser le gant d’une femme dont vous êtes amoureux et enfilez-le : aussitôt, elle partagera votre passion.
    – Deux gants qui tombent annoncent une prochaine rencontre amoureuse.
  • Superstition et Gauche :
    A moins d’être gaucher, on ne boit pas un verre de la main gauche. Cela porte malheur.
  • Superstition et Grêle :
    Dans le Midi, pour préserver leur terres de la grêle, les paysans mettent une tortue sur le dos.
    Aussi longtemps qu’elle y demeure, la grêle ne tombe pas. Quand le danger s’éloigne on replace l’infortunée sur ses pattes.
  • Superstition et Grenat :
    C’est la pierre de la passion et de l’amour pour tous ceux qui recherchent l’âme soeur. Il augmenterait le pouvoir de séduction.
    Porté autour du cou, la pierre de grenat faciliterait la rencontre de l’âme soeur.
  • Superstition et Grillons :
    On dit que les grillons sont les messagers de la chance et qu’ils tuent ceux qui apportent le malheur.
    Cet insecte recherchant la chaleur, en voir un quitter une demeure annonce que la maladie ou la mort s’y installera sous peu.
  • Superstition et Grossesse :
    Dans plusieurs pays, on raconte encore aux jeunes femmes que porter certaines couleurs durant leur grossesse déterminera le sexe de l’enfant, à savoir bleu si elles veulent un garçon, et rose pour une fille. Aux États-Unis ont dit que si avant la naissance, un enfant donne des coups de pieds du côté droit, c’est un garçon du côté gauche, c’est une fille.
    Dans certains pays d’Europe centrale, on dit qu’en début de grossesse, les femmes désirant un garçon doivent déposer sur le rebort de la fenêtre des graines de tournesol, alors que si elle souhaite une petite fille elle y mettra du sucre.
  • Superstition et Gui :
    « Pas de gui, pas de chance » prétendaient les Gaulois.
    C’est la plante sacrée des druides qui voyaient en elle le symbole de l’immortalité, car elle reste verte même au coeur de l’hiver le plus rude.
    Mais le gui ne doit jamais toucher terre, on le suspend en boule au-dessus de la porte d’entrée et en gage de bonne année, on s’embrasse sous la plante aux boules blanches en échangeant voeux et étrennes.




ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ